top of page

Lapierre Jessica

Lapierre Jessica

Picto-poème de Paul Laurendeau d’après l’œuvre LA FEMME MODERNE

La femme moderne
Ne battra pas ici sa coulpe
Ses cheveux ne sont ni rêches ni ternes
S’ils ont la forme ondoyante des tentacules d’un poulpe
C’est que quelque chose est à l’œuvre
Sous cette coiffure en papattes de pieuvre

Cette cogitatrice contemple
Tous nos lendemains
Féconds et trempes
À travers une fenêtre humide
Et, sous les imperceptibles frémissements de son faciès serein
Roulent des questions valides

Holà, les affectations paternes
Ne tourmenteront plus cette penseuse-ci
Car les yeux clos de la femme moderne
Sont secs…

Et… c'est notre petit temps recadré
En sa cosmologie gorgée et renouvelée
Qui pleurniche, aujourd'hui

bottom of page