top of page

Gagnon Charlotte

Gagnon Charlotte

Picto-poème de Paul Laurendeau d’après l’œuvre CRÉPUSCULE

Crépuscule en un monde
Qui ne se dit que trop
Mais se montre si peu
D’être gris

Formes cylindriques ou rondes
Barillets et rouleaux
Traits sereins ou nerveux
Décatis

Pas une âme à la ronde
Cette lourde ambiance d’'entrepôt
Dont les pleins et les creux
Restent imprécis

En ce crépuscule
Humain, trop humain
Tout stagne, tout circule
Matin

bottom of page